Projet Lerins Biodiversité

porté par les étudiants en Sciences Marines de SKEMA Bachelors

2. Résultats 2012

2. Résultats 2012

L'étude initiée en Octobre 2012 a mise en évidence deux résultats principaux:

En s'éloignant du continent, l'indice de biodiversité augmente

En d'autres termes, la biodiversité observée est plus forte au Sud de l'archipel qu'au Nord. Sur la figure ci-dessous, l’indice de Simpson correspond à la probabilité que deux individus pris au hasard appartiennent à des espèces différentes. En d’autres termes, plus l’indice est élevé et plus la biodiversité l’est également. Il faut toutefois noter que cet indice n'est calculé que sur les espèces ciblées lors de la sortie en mer (faune observée à l'oeil nu) et qu'il ne reflète donc qu'une partie de la biodiversité générale.

Ces résultats pourraient s'expliquer en partie par la pression anthropique de Cannes, à seulement 1km au Nord de Sainte-Marguerite. Des études supplémentaires sont toutefois requises pour aller plus loin, notamment sur les types d'habitat sur l'ile et sur la biodiversité observée sur la côte continentale.

... mais le gradient général montre des zones à plus faible biodiversité autour des ports et plages fréquentés en période estivale

Sur Sainte-Marguerite (au Nord), nous observons des espaces à faible biodiversité au niveau de la zone portuaire au Nord-Ouest (zone A sur la carte) et à des plages au Sud (zone B). Sur Saint-Honorat, la forte biodiversité générale dissone avec celle observée au niveau du port-abri des Moines (zone C).

Cette hétérogénéité locale pourrait s'expliquer soit par des différences d'habitats, soit par une pression anthropique liée au touristique. Afin de tester ces hypothèses, il est nécessaire de comparer la biodiversité à l'échelle saisonnière: avant et après la période estivale. A partir de 2013, des sorties en mer auront lieu en Avril et en Septembre, les résultats seront analysés au cours de l'automne et publiés en hiver.

Carte de biodiversité (Simpson) établie en octobre 2012. La biodiversité est plus forte au Sud de l'archipel qu'au Nord et suggère certaines zones à faible biodiversité.

Carte de biodiversité (Simpson) établie en octobre 2012. La biodiversité est plus forte au Sud de l'archipel qu'au Nord et suggère certaines zones à faible biodiversité.

Le deuxième volet scientifique du projet porte sur la cartographie de la distribution des espèces locales de poissons et invertébrés marins le long du littoral.

L'exemple de la distribution des girelles est donné ci-dessous.

Carte de distribution des girelles (données Octobre 2012).

Carte de distribution des girelles (données Octobre 2012).

Ces données sont maintenant exposées au Méditerranoscope (aquarium sur l'île Sainte Marguerite).

Ces cartes sont le fruit d'un travail conjoint entre les étudiants en Sciences Marine de SKEMA Bachelors (en particulier Louis Dupied et Kris Cachot) et le CPIE des îles de Lérins et Pays d'Azur (en particulier Frédéric Poydenot).

Ce support apporte un complément d'information aux visiteurs en leur permettant de localiser sur les îles les espèces qu'ils voient dans les aquariums.