Projet Lerins Biodiversité

porté par les étudiants en Sciences Marines de SKEMA Bachelors

3. Résultats

Consultez et téléchargez le rapport 2013

Cliquez sur l'icône "cadre" en haut à droite pour afficher en pleine page ou directement sur la publication pour zoomer.

Et voici quelques éléments de résultats illustrés...

Les habitats du littoral aux îles de Lérins

Le trait de côte est majoritairement constitué de roche, facilitant le développement d'algues, source de nourriture pour la faune marine.
Les herbiers de posidonie (une plante à fleurs endémique de la Méditerranée) abritent une faune variée en offrant nourriture et protection à ses habitants.
Les étendues de sable paraissent plus désertiques, mais c'est parce que la faune doit rivaliser d'ingéniosité pour se camoufler.

En delà de la ligne de côte, la posidonie et le sable constituent les habitats majoritaires tout autour des îles jusqu'à 20m de profondeur.

Les habitats du littoral à Lérins - Projet Lérins Biodiversité - Campagne 2013

Les habitats du littoral à Lérins - Projet Lérins Biodiversité - Campagne 2013

La soupe de poisson durable

Il est impossible d'imaginer la Méditerranée sans ses pêcheurs et leurs soupes de poissons. Il y a d'ailleurs autant de recettes que de pêcheurs... mais les statistiques peuvent aider au développement durable, même à l'échelle locale des pêcheurs à pied.

Prenons une recette locale, dans laquelle quatre espèces doivent être cuisinées dans des proportions homogènes (autant de chaque). Un test statistique simple (le Khi-2) permet justement de comparer des proportions. Dans la carte ci dessous, les points en rouge sont les meilleurs sites de pêche pour cuisiner la soupe locale. Les proportions y étant idéales, ils permettent de retirer un minimum de poissons de la mer.

La soupe de poisson durable - Projet Lérins Biodiversité - Campagne 2013

La soupe de poisson durable - Projet Lérins Biodiversité - Campagne 2013

Où observer les plus beaux spécimens à Lérins

Les 5 plus belles espèces retenues dans cette cartographie sont la girelle paon, le labre vert, l'apogon, le sar à tête noire, le serran écriture et l'étoile de mer rouge.

Comme le reste de la faune marine, les plus belles espèces se retrouvent principalement à l'Est de l'archipel. En particulier à l'Est de Sainte-Marguerite et sur l'îlot Saint Féréol.

Ces zones constituent de bon spots de découverte du milieu en masque et tuba.

Les plus beaux spécimens à Lérins - Projet Lérins Biodiversité - Campagne 2013

Les plus beaux spécimens à Lérins - Projet Lérins Biodiversité - Campagne 2013

L'abondance de la faune marine à Lérins

La campagne réalisée en Octobre 2013 révèle que les organismes marins (faune visible à l'oeil nu) sont plus abondants sur fonds rocheux, et particulièrement sur ceux couverts d'algues (voir graphiques ci dessus à droite).

Or, les côtes Sud-Est de l'archipel sont constituées davantage de roches car elles sont plus exposées aux courants.

En conséquence, la faune marine est plus abondante au Sud-Est de l'archipel, en particulier à l'Est de l'île Saint-Honorat (voir carte ci dessus).

L'abondance de la faune marine à Lérins - Projet Lérins Biodiversité - Campagne 2013

L'abondance de la faune marine à Lérins - Projet Lérins Biodiversité - Campagne 2013

Vous aimerez peut-etre: 

News Analyse des données Sorties en mer
Commenter cet article